blogue : article du 12 décembre 2013

Jeudi 12 décembre à 10 h 20 | Auteur : Catégorie : Services financiers Mots-clés : Bonus prime optimisation fiscale

Bonus de fin d'année.

Vous êtes sur le point de verser un bonus de fin d’année? Lisez ceci!
Plusieurs employeurs sont, comme vous, en train de calculer ce qu’ils pourraient offrir comme bonus de fin d’année à leurs employés.

Il s’agit effectivement d’une récompense grandement appréciée des employés. Par contre, est-ce que de leur verser un montant forfaitaire, en plus de leur salaire normal, est la meilleure solution?

 

 

Quel est le problème avec un bonus versé en montant forfaitaire?

- Pour l’employeur, ce montant entraîne une augmentation de la masse salariale, augmentant du coup les charges sociales (environ 15%). Un bonus de 1 000$ coûtera dans les faits près de 1 150 $ à l’employeur.


- Pour l’employé, ce bonus sera imposé à leur taux marginal (leur plus haut taux d’imposition). Ainsi, pour la plupart des employés, près de la moitié du bonus disparaîtra en impôt.

 

 

Mais quoi faire alors?

Vous devriez verser le bonus dans le régime de retraite collectif de l’employé.

 

Il s’agit d’une solution fiscalement avantageuse pour l’employé et l’employeur. De cette façon, l’employeur ne paye pas de charge fiscale, et l’employé n’est pas imposé lorsqu’il reçoit les fonds.

 

 

Est-ce que cette stratégie s’applique seulement pour le bonus?

Non. Vous pouvez verser plusieurs types de rémunération supplémentaires dans le régime de retraite collectif de l'employé. Citons par exemple,

 

- Les heures supplémentaires

- La participation aux bénéfices de la compagnie

- La prime de référencement (lorsqu’un employé recommande un nouvel employé)

- Bonus suite à la réussite d’un examen, d’une certification, etc.

 

 

N’hésitez pas à consulter un membre de l’équipe GFA si vous désirez en apprendre plus, ou si vous désirez mettre en pratique cette méthode fiscalement avantageuse pour tous.